FAQ

Le BlueKit® empêche-t-il la ventilation de la gaine ?
Le BlueKit® est un système intelligent de ventilation régulée de la gaine d’ascenseur. Il s’intègre en toute transparence sur les installations existantes. Il permet la ventilation de la gaine uniquement lorsque celle-ci s’avère nécessaire :

  • 5 minutes par heure, lorsqu’un fonctionnement de l’ascenseur est détecté,
  • Lorsque la température excède 30°C en tête de gaine,
  • En cas de personnes bloquées en cabine,
  • En cas de présence de personnel de maintenance dans la gaine.

La situation avant l’installation du BlueKit® sera la même qu’après son ajout. Le BlueKit® n’induit pas de risque complémentaire. Il fonctionne selon le principe de sécurité positive : le moteur du registre fonctionne sur ressort, le moteur n’a pas besoin d’alimentation électrique pour s’ouvrir. Toute coupure d’alimentation électrique provoque l’ouverture immédiate du registre.

Dans les bâtiments efficaces énergétiquement, la ventilation est-elle alors optimale ?
Pour augmenter la ventilation, il est néanmoins possible d’ajouter une amenée d’air frais en bas de la gaine d’ascenseur (ventilation basse), ceci particulièrement pour les nouveaux bâtiments passifs ou à faible énergie. Le BlueKit® peut :

  • synchroniser une ouverture d’arrivée d’air (ventilation basse) avec l’ouverture d’évacuation d’air (ventilation haute)
  • ajouter un ventilateur dans l’amenée d’air afin de supporter le mouvement thermique de l’air en gaine

Comment le BlueKit® garantit des économies d’énergie et une ventilation optimale ?
En comparaison avec une ventilation permanente sans BlueKit®, l’installation d’un BlueKit® permet d’optimiser, car il ventile quand cela a un sens. Principalement dans les cas suivants :

  • Fumée en gaine ou contact donné par la centrale incendie du bâtiment
  • Personnel de maintenance sur le toit de cabine ou en tête de gaine
  • Température trop élevée en tête de gaine (30° et au-delà)
  • Personne bloquée en cabine
  • Maintien d’une qualité d’air hygiénique (contrôle de la qualité de l’air par sonde VOC – optionnel)

Est-ce que l’investissement vaut la peine pour des immeubles de 1 à 2 étages ?
Pour les immeubles de 1 à 2 étages, l’effet cheminée sera évidemment moindre. L’ouverture légale de la gaine d’ascenseur n’en reste pas moins la seule ouverture de ventilation dans un immeuble basse énergie. D’autres facteurs peuvent renforcer l’utilité du BlueKit®. Les trois exemples suivants permettent de souligner la pertinence de l’installation d’un BlueKit®.

  • Dans le cas d’une maison privée avec ascenseur, il n’y a bien souvent pas de compartimentage entre la gaine et le reste de l’habitation. La ventilation naturelle aspire et créé une sous-pression. L’alternance de chaud et de froid est constante ; elle est renforcée en été par la climatisation, où la fraîcheur fait rentrer la chaleur. Sans compartimentage, la chaleur d’été et le froid de l’hiver arrive directement dans les pièces de la maison, augmentant les besoins en énergie.
  • Sur une installation existante mal isolée, les bâtiments sont surchauffés à cause de pertes élevées. Le BlueKit® permet de limiter ces pertes.
  • Pour un bâtiment résidentiel, il est courant d’avoir une profession libérale dans l’immeuble. Cela induit un plus grand nombre d’allées et venues. Ces mouvements d’air renforcent l’arrivée d’air froid, rendant d’autant plus essentiel l’installation d’un BlueKit®.

D’où viennent les chiffres utilisés pour la simulation ? Comment est-elle calculée ?
L’outil de simulation a été développé par un centre de recherche public indépendant (CRP Tudor). Il est basé sur des calculs théoriques et vérifié par de multiples relevés pratiqués sur des gaines équipées de différents capteurs. Les températures sont obtenues chez Meteotest (www.meteotest.ch), leader dans son métier avec plusieurs dizaines de milliers de points de mesures répartis sur le globe. La base de données de la simulation est ajustable au besoin. Lorsqu’une ville manque, elle peut être complétée par BK-Factory
Sur quels bâtiments ont été effectués les tests pour la simulation ?
Cinq bâtiments test ont été sélectionnés pour leurs spécificités et leurs différences. Le comportement physique de la gaine a été comparé avec des données exploitées par le Centre de Recherche Public Henri Tudor, qui en a fait un modèle scientifique.
Quel est le degré de précision de la simulation ?
Le modèle scientifique du Centre de Recherche Public Henri Tudor prend en compte les spécifications de l’installation d’ascenseur :

  • la hauteur de la gaine,
  • le nombre et le type des portes palières,
  • les joints des vantaux,
  • la localisation de la salle des machines…

mais aussi les spécificités de l’exploitation du bâtiment :

  • hôpital, bâtiment commercial, de bureaux ou résidentiel,
  • type et efficience du système de chauffage,
  • type de combustible.

Pour finaliser le modèle, il a été comparé aux résultats réels mesurés sur les installations pilotes en sortie de gaine. La précision de la simulation est de l’ordre de plus ou moins 25%. Cette marge est due à la localisation du bâtiment : le BlueKit® sera évidemment plus performant pour un bâtiment exposé à tous les vents que pour un bâtiment protégé des vents. Aussi, cette marge est prise en compte dans le rapport de simulation. Les économies sont présentées « De … jusqu’à … ».

Quelle est la fréquence des entretiens ?
Il suffit de faire, deux fois par un an, une maintenance visuelle et un contrôle de détection de fumée. La maintenance se fait simplement en 15 minutes selon le manuel dédié. La maintenance se fait par l’intermédiaire de l’installateur.
Peut-on installer le BlueKit dans toutes les gaines d’ascenseur ?
Toutes les gaines d’ascenseur peuvent être équipées. Pour les nouvelles installations,. il suffit de prévoir au départ la réservation nécessaire à un ouvrant intégré à la dalle ou au mur. Pour les installations existantes, certaines peuvent poser problème :

  • accès impossible pour poser le registre
  • volume de sécurité à respecter pour préserver l’intégrité physique du technicien (réserve haute)

Est-ce qu’une cabine fait un effet de pompe dans la gaine ?
Une cabine ne fait pas effet de pompe : l’espace entre la cabine et la gaine est suffisant. Si la vitesse de la cabine est supérieure à 2.6 m/s un effet pompe commence à apparaître. La vitesse moyenne d’une cabine dans un immeuble de moins de 10 étages est de l’ordre de 1 m/s à 1.6 m/s.
Qui s’occupe du montage du BlueKit ?
BK-Factory conçoit et distribue les systèmes BlueKit®. Le BlueKit est conçu pour un montage optimisé et facilité grâce à la connectique de type Plug&Go des câbles. Chaque commande est préparée et testée individuellement dans nos ateliers. Tout ascensoriste ou entreprise habilitée à travailler dans les gaines d’ascenseur peut installer facilement le BlueKit®.
Coopérez-vous avec les ascensoristes ? Avez-vous des partenaires ?
BK-Factory effectue un travail de prescription, de sensibilisation et d’information principalement auprès des bureaux d’études et des architectes, qui conçoivent les bâtiments, notamment les projets basse énergie. D’autre part BK-Factory travaille en collaboration avec les ascensoristes et les entreprises habilitées à travailler en gaine.
Le BlueKit est-il équivalent à un système de ventilation liée à l’ascenseur ?
A priori, il semblerait qu’un ventilateur et le BlueKit® soient équivalents. Ceci est cependant strictement faux et peut s’avérer dangereux pour la sécurité. D’une part, l’installation d’un ventilateur en tête de gaine pour extraire l’air est illégal. Il est strictement interdit d’aspirer et d’extraire de l’air par la gaine d’ascenseur, car cela pourrait créer une aspiration des fumées des paliers vers la gaine. Enfin, toujours dans le domaine des certifications, chaque composant qui sert à désenfumer ou à dégager de la chaleur doit être certifié CE selon la norme EN 12101-2.
Qu’en est-il d’une ventilation vers l’intérieur du bâtiment?
Pour éviter l’installation d’une ventilation intelligente par le BlueKit®, une ventilation permanente vers l’intérieur est parfois proposée en remplacement du BlueKit®. Ceci pose pourtant plusieurs questions :

  • La gaine d’ascenseur et la cage d’escalier se trouvent dans différents compartiments feu.
  • Il faudra donc prévoir un registre coupe-feu, ce qui engendrerait un coût élevé.
  • De plus, dans un bâtiment passif, un équilibre thermique risque de s’établir rapidement entre les deux gaines.
  • Il n’y aurait pas de différence de température, donc pas de différence de densité de l’air, donc pas de mouvement d’air.
  • Sans tirage naturel, la poussière monte lors des rares mouvements thermiques avec l’humidité.
  • Sur les parties froides en tête de gaine, les moisissures et autres colonies de bactéries peuvent alors commencer leur travail de dégradation.
  • Sur les composants électriques échauffés lors de la manœuvre du moteur de traction en tête de gaine, la poussière se dépose par évaporation et influence la durée de vie.